La  douane entre la ville de Goma en République Démocratique du Congo( RDC) et la ville de Rubavu au Rwanda enregistre en moyenne un mouvement journalier de plus de vingt cinq mille personnes se rendant des deux cotes de la frontière.

 

By Pascal Niyonsaba | Views : 16842 | Kuya 07-06-2016 15:51




L’activité commerciale entre les habitants des deux villes, qui  sont une sorte de Jérusalem Est et Ouest en Afrique des grands lacs, est plus dynamique. Plusieurs articles sont  transportes des deux cotes de la frontières pour être vendus : il ya des produits vivriers, des biens d’équipements  ,de l’eau de robinet , du charbon de bois, du bois de chauffage... Mais un seul produit mérite plus d’attention à savoir les produits laitiers made in Rwanda qui sont vendus en RDC. Une équipe journalistique formee d’une journaliste belge flamande et d’un journaliste Rwandais a fait une descente sur le terrain  et partage ses observations.

Le Rwanda et la République Démocratique du Congo(RDC) sont deux pays voisins de la Région des Grands lacs en Afrique. Le Rwanda se trouve  a l’Est de la RDC et il se trouve que la Ville de Goma, qui est la Capitale de la province du Nord Kivu soit collée a la ville de Rubavu au Rwanda. La proximité géographique et le voisinage font que l’activité commerciale soit intense chaque jour.

Chaque matin  on voit des cargaisons formées de jerricans remplis de 20 litres de lait caillé en provenance du Rwanda se dirigeant vers Goma en RDC ou ils sont vendus a des prix encourageants  d’où un grand engouement dans le commerce. Encore il faut ajouter que la région du nord ouest du Rwanda à une forte production laitière et Goma devient un marche salutaire pour des produits excédents.

Les causes d’une grande production laitière au Rwanda

Quand on se trouve sur la frontière Rwando – Congolaise  et que l’on observe le passage de quantités de laits vers la ville de Goma on se pose une question de savoir si le marche du Rwanda n’est pas en même d’absorber toute la production laitière. Selon M, Replanie Muhigi charge chef de l’unité du commerce transfrontalier au Trade Mark East Africa qui conseille le ministère Rwandais du commerce en matière d’opérationnalisation du commerce régionale, les produits laitiers  du Rwanda sont vendus en RDC en grande quantité mais  le marche local est aussi fourni.

« Nous avons des laiteries Inyange qui transforme la production laitière du nord Est, de l’Est et des Environs de la capitale du Rwanda, il ya la laiterie de Nyanza qui s’occupe du Sud . Il ya aussi d’autres usines de produits laitiers  mais qui ne sont pas de grande envergure. Pour la zone de Nord Ouest du Rwanda notamment la zone de Gishwati et ses prairies d’altitude, la production laitière est grande et la RDC est un grand marche . La RDC importe le lait de l’Uganda et du Kenya mais le Rwanda a un avantage de proximité car les produits rwandais sont frais ».

Il ajoute que même après la transformation les produits Rwandais seraient moins chers en RDC par rapport aux produits provenant des autres pays de la région. 

La production laitière au Rwanda a augmente depuis la mise en place du Programme Girinka en 2006 qui consiste a donner des vaches laitières aux familles pauvres . Jusqu’au 31 mai 2016 le programme venait de distribuer des vaches a 236 204 familles pauvres du Rwanda. Selon le Dr Pascal Nyabinwa, charge du programme GIRINKA auprès de Rwanda Agriculture Board (RAB)le programme a permis aux familles pauvres d’améliorer leur alimentation et de subvenir a d’autres besoins grâce a la vente du lait :

«  le programme Girinka a pour but de lutter contre la pauvreté dans des familles pauvres , d’assurer la cohésion sociale car une fois que la vache a mis bas , la génisse ou le taurillon est donne a une autre famille pauvre. » Il a affirme que les bénéficiaires de ce programme dans les zones frontalières avec la RDC sont témoins de ce succès.

Effectivement dans le secteur Rugerero non loin de la ville de Rubavu au Rwanda et Goma en RDC il ya un hameau  ou l’on trouve des vulnérables qui ont bénéficie du programme. Mme Emérence Mukagatare ,du haut de ses 55ans est mère de 6 enfants , elle a eu la vache dans le cadre du programme un vache par famille pauvre en 2014 , elle a une production de 7 litres par jour dont 3 sont consommes a la maison tandis que 4 sont vendus .

Sa voisine Annifa Ayinkamiye a eu la vache laitiere en 2006, elle a 2vaches laitière et une génisse. Elle a 59 ans et arrive a nourrir ses petits enfants ,et vend une partie de sa production . Dans le même hameau de Rugerero , il ya  madame Emima Mukamusoni  qui achète  la production laitière des bénéficiaires du programme Girinka et revend une quantité de 120 litres chaque jour dans la ville de Rubavu.

La région frontalière avec la RDC , zone de production laitière par excellence

Le nord ouest du Rwanda qui est frontalière avec la RDC pratique une activité d’élevage sous plusieurs formes : il ya des prairies étendues de Bigogwe et Gishwati, il ya des étables individuelles contenant des dizaines de têtes de vaches laitières et des familles pauvres disposant d’une ou deux vaches obtenues soit par GirinkaProgram ou par autre moyen. La production laitière est soit achète par des centres de collectes de lait( Milk Collection Centre) , soit  par les individus isoles  .  Il ya des coopératives d’éleveurs qui disposent des centres de collectes comme celui de Byahi dans la ville de Rubavu , celui de Mizingo ou celui de la coopérative Uprocenya qui fait des Yaourts et des Fromage. Les pris donne a l’éleveur varie de 120 francs rwandais a 150 francs par litres . Il est des fois ou les transformateurs refusent le lait de par sa qualité inferieure et il ya immédiatement les repreneurs qui vendent le produit en RDC. M Samuel Ndoli dispose d’une fromagerie et d’une yourterie capable de transformer 1000 litres par jour et il affirme que le lait qu’il refuse est achète par les intermédiaires qui acheminent ca en RDC. A Rubavu il ya des points de vente  comme des cafeterias et Restaurants. Madame Emima Mukamusoni est propriétaire d’un cafétéria Giramata non loin de la frontière avec Goma pour elle , la région dispose d’une grande production de lait mais grâce a la ville de Goma ,l’excédent est absorbe : 
« Nous ne sommes pas capables d’acheter toute la production laitiere de la région, Goma est un débouché pour l’excédent »

A Goma on achète tout

Sur la route menant vers  la frontière Rwando- Congolaise on croise les vendeurs de laits caille venus du Rwanda , ils ont comme point marquant les bidons de couleur jaune qui serve a contenir la marchandise. Le transport se fait soit a vélo , soit a tri motocyclette ou par des camionnettes. Contrairement au Rwanda , quand le lait caille arrive en RDC , on tient pas compte de la qualité. Le lait vendu est fermente de façon artisanale. Selon Samson Ntagwabira un jerrycan de 20 litres se vend a 12$ (les transactions en RDC se font en billet vert).Une autre vendeuse de lait qui traverse la frontière est Madame Antoinette Mukamutara elle achète un bidon de 20 litres de lait caille a 3500frws pour revendre cela a Goma au marche de Gahembe a 14 $. Au port de Goma ,on assiste au chargement des bidons de lait made in Rwanda a destination de Bukavu , une autre ville de la RDC sur la rive sud du lac Kivu.  L’on affirme encore que ce lait est achemine a Kisangani dans l’Est de la RDC.  Les producteurs du Lait, tout comme les revendeurs affirment que ce que l’on vend en RDC, n’est pas absolument de meilleure qualité.

« Nous vendons du lait caille  et par fois au stade de désintégration, nos clients congolais soit ils boivent mais en général ils mélangent ca avec d’autres aliments et mangent. Ils ont leur habitude alimentaire et ce que l’on refuse au Rwanda eux ils achètent et a un bon prix » Et meme les consommateurs congolais ne se plaignent pas 
« Le lait qui vient du Rwanda est bon, personne n’a souffert de sa consommation, si chacun pouvait s’en procurer » a affirme un congolais sous couvert d’anonymat.

En général les commerçants font des bénéfices avec les produits de l’agrobusiness Rwandais  au Congo surtout à Goma. Les produits vendus sont à l’état brut et les autorités des deux pays se rencontrent pour éliminer les barrières non tarifaires et faciliter le business. C’est pour cela que l’on est entrain de construire des entrepôts sur les deux cotes de la frontière notamment pour conserver les produits frais. Le lait Rwandais et ses produits sur le marche de Goma en RDC est un produit rare dont la commercialisation se fait dans un véritable chainon qui part de l’éleveur,  au centre de collecte de lait , au fermentateur , au vendeur , au revendeur et au consommateur.

Cet article ressort des travaux d’investigation menée par Pascal NIYONSABA , journaliste base a Kigali et Ellen DEBACKERE, journaliste basée a Bruxelles.L’organisation Flanders Connecting Continents a travers le programme journalismfund ,qui a assure l’appui logistique .



Amazina
E-mail
Igitekerezo
 
 








Copyright © 2015 umurashi.rw | Desinged by Giganet Web Developers.Ltd